Print

Les Fêtes de Yahuwah: Perpétuellement En Vigueur

Les Écritures s’achèvent par un puissant appel à toutes les personnes vivant sur terre:

"Craignez [Yahuwah], et donnez-Lui gloire, car l'heure de Son jugement est venue; et adorez Celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d'eaux." (Apocalypse 14:7, LSG)

En tant que Celui qui donne et Qui soutien toute vie, Yahuwah a le droit de recevoir l’adoration de Ses êtres créés. En tant que destinataire de cette adoration, Il a également le droit de mettre à part certains jours comme jours saints.

Les Écritures appellent ces moments d’adoration des "fêtes" et des "convocations saintes". Ils sont tous énumérés dans Lévitique 23, en commençant par la fête hebdomadaire, le Sabbat du septième jour.

Yahuwah parla aussi à Moïse en disant: "Parle aux enfants d'Israël, et leur dis: Les fêtes solennelles de Yahuwah, que vous publierez, seront de saintes convocations; et ce sont ici Mes fêtes solennelles. On travaillera six jours, mais au septième jour, qui est le Sabbat du repos, il y aura une sainte convocation; vous ne ferez aucune oeuvre, car c'est le Sabbat à Yahuwah, dans toutes vos demeures. (Voir Lévitique 23:1-3, Bible Martin FMAR)

Le Sabbat hebdomadaire n'est pas le seul moment fixé pour adorer le Créateur. En plus du Sabbat du septième jour, il existe d'autres jours d’adoration qui sont aussi appelés des "saintes convocations". Lévitique 23 les énumère tous:

"Voici les fêtes de Yahuwah, les saintes convocations, que vous publierez à leurs temps fixés." (Lévitique 23:4, Bible Ostervald OST)

Les Écritures ne font aucune différence entre la fête hebdomadaire et les fêtes annuelles. Toutes sont les temps fixés par Yahuwah pour l’adoration.

Le mot traduit par "fête" vient du mot hébreu mo’ed.

Mo’ed ou Mo’ada; congrégation, rassemblement festif; rendez-vous, signal . . . . Puisque les fêtes juives avaient lieu à intervalles réguliers, ce mot s’est étroitement identifie à elles . . . . Mo’ed est utilisé au sens large pour toutes les assemblées religieuses. Il était étroitement associé au tabernacle lui-même. Dieu y rencontrait Israël à des moments précis dans le but de révéler Sa volonté. C’est un terme courant pour désigner l’assemblée d’adoration du peuple de Dieu. (Bible d'Étude par Mots Clés Hébreu-Grec, "Aides Lexicales à l'Ancien Testament", n° 4150.)

Beaucoup de gens croient qu’il est incorrect pour des Chrétiens de célébrer les fêtes, après la mort de Yahushua. Ils argumentent que garder les fêtes reviendrait à déshonorer et annuler Sa mort.

Un agneau blanc et pur en premier plan, et une vue sur le tabernacle de l’assemblée de YHWH dans le désert, au milieu des montagnes d’Arabie, au pied du Mont Sinaï, avec l’enceinte, la cour, l’autel des sacrifices, la coupe des ablutions, la tente de la rencontre, incluant le lieu saint et le lieu très saint, abritant l’arche de l’alliance contenant les Dix Commandements, la verge d’Aaron fleurie et un pot de manne; l’économie du sytème sacrificiel hébreuToute l'économie hébraïque enseignait les grandes vérités du salut. Les sacrifices de sang indiquaient à l’avance leur accomplissement ultime en Yahushua en tant que:

L'Agneau de Yah qui enlève les péchés du monde. (Voir Jean 1:29.)

Yahushua était le grand Anti-type que ces types préfiguraient.

Yahushua "s'est offert une seule fois pour porter les péchés de beaucoup d'hommes" (Hébreux 9:28, LSG)

Le système sacrificiel, le cérémonial nécessitant du sang, s'est réalisé à la croix. Ainsi, les sacrifices de sang qui le préfiguraient n'étaient plus nécessaires, puisque tous les types avaient rencontré leur grand Anti-type. Les fêtes annuelles, cependant, sont beaucoup plus que des types. Ce sont des anniversaires commémorant et anticipant des événements importants de l’histoire du salut.

Les fêtes, en tant que jours d’adorations annuels, doivent être observées à travers toutes les époques et pour l'éternité. Comme le Sabbat hebdomadaire, les fêtes annuelles sont des moments consacrés à l’adoration. Yahuwah a déclaré que l’observance des fêtes: "est une ordonnance perpétuelle pour vos générations, dans toutes vos demeures . . . C'est une ordonnance perpétuelle dans toutes vos demeures, d'âge en âge." (Voir Lévitique 23:14, 21, 31 et 41, OST) L’obéissance au commandement direct de Yahuwah n’annule rien. Yahushua a dit: "Si vous M'aimez, observez Mes commandements." (Jean 14:15, KJV traduction) L'obéissance à la Loi divine est la meilleure façon d'honorer le Créateur.

L'obéissance établit la loi comme une chose de valeur!

"Anéantissons-nous donc la loi par la foi? Nullement! Au contraire, nous établissons la loi." (Romains 3:31, OST)

Des multitudes de Chrétiens, qui désirent adorer Yahuwah, enfreignent la loi divine en ignorant les fêtes annuelles divinement fixées, qui sont toutes des ordonnances ou statuts divins. La confusion au sujet des lois statutaires provient du fait que Yahuwah les a communiquées en privé à Moïse. L'hypothèse est que, puisque ces ordonnances n'ont pas été prononcées à voix haute à l'ensemble du campement au moment où les 10 Commandements ont été prononcés, elles étaient "réservées aux Israélites". Cependant, les lois statutaires fait toujours partie de la Loi divine. Au Sinaï, les Israélites ont entendu la voix de Yahuwah prononcer la loi des 10 Commandements. Le son était si accablant que, terrorisés, ils ont prié Moïse de demander à Yahuwah de lui parler à lui seul, et il pourrait alors leur transmettre ce qu'ils devaient savoir.

Et vous dîtes : Voici, Yahuwah, notre Elohim, nous a montré Sa gloire et Sa grandeur, et nous avons entendu Sa voix du milieu du feu . . . Et maintenant pourquoi mourrions-nous? car ce grand feu nous dévorera; si nous continuons à entendre la voix de Yahuwah, notre Elohim, nous mourrons. Quel est l'homme, en effet, qui ait jamais entendu, comme nous, la voix du Elohim vivant parlant du milieu du feu, et qui soit demeuré vivant ? Approche, toi, et écoute tout ce que dira Yahuwah, notre Elohim; tu nous rapporteras toi-même tout ce que te dira Yahuwah, notre Elohim; nous l'écouterons, et nous le ferons. (Voir Deutéronome 5:24-27, LSG)

Moïse et le peuple des enfants d'Israël au mont Sinaï, la montagne de Dieu YHWH Adonaï Yahuwah Elohim Tout-Puissant, prononçant les Dix Commandements, dans les nuages, le tonnerre, la lumière, les éclairsYahuwah a accepté la proposition. Sa réponse à la demande du peuple lie les lois qu’Il prononça par l’intermédiaire de Moïse avec la loi qu’Il prononça directement au peuple:

Oh ! s'ils avaient toujours ce même coeur pour Me craindre et pour observer tous Mes commandements, afin qu'ils fussent heureux à jamais, eux et leurs enfants ! Va, dis-leur: Retournez dans vos tentes. Mais toi, reste ici avec Moi, et Je te dirai tous les commandements, les lois [statuts, KJV] et les ordonnances, que tu leur enseigneras, afin qu'ils les mettent en pratique . . . Vous ferez avec soin ce que Yahuwah, votre Elohim, vous a ordonné; vous ne vous en détournerez ni à droite, ni à gauche. (Voir Deutéronome 5:29-32, LSG)

Yahuwah a donné à Moïse les statuts que Moïse a répété, à son tour, au peuple. Cependant, l’intention de Yahuwah était que les lois statutaires soient toujours respectées comme partie intégrante de la Loi divine.

Les commandements, les lois statutaires et les ordonnances (ou jugements, KJV) sont souvent liés dans les Écritures à l'avertissement de les respecter et d’y obéir.

La LOI de l'Éternel est parfaite, elle restaure l'âme;

Le TÉMOIGNAGE de Yahuwah est sûr, il donne de la sagesse aux simples.

Les ORDONNANCES de Yahuwah sont droites, elles réjouissent le coeur;

Le COMMANDEMENT de Yahuwah est pur, il éclaire les yeux; . . .

Les JUGEMENTS de Yahuwah ne sont que vérité, ils sont tous également justes.

Ils sont plus désirables que l'or, et que beaucoup d'or fin; . . .

Aussi Ton serviteur est éclairé par eux;

Il y a un grand salaire dans leur observation [Pour qui les observe la récompense est grande, LSG]. (Voir Psaumes 19:7-11, OST)

La Loi divine a été donnée pour le bien de tous les peuples. Dans les Écritures, Yahuwah commande à chacun de garder toute Sa Loi:

"Et Je leur donnai Mes statuts, et leur fis connaître Mes ordonnances, lesquelles si l'homme accomplit, il vivra par elles. Je leur donnai aussi Mes Sabbats, pour être un signe entre Moi et eux, afin qu'ils connussent que Je suis [Yahuwah] qui les sanctifie.

"Mais Je dis à leurs enfants au désert: ne marchez point dans les statuts de vos pères, et ne gardez point leurs ordonnances, et ne vous souillez point par leurs idoles. Je suis [Yahuwah votre Elohim]; marchez dans Mes statuts, et gardez Mes ordonnances, et les faites. Sanctifiez Mes Sabbats, et ils seront un signe entre Moi et vous, afin que vous connaissiez que Je suis [Yahuwah votre Elohim]." (Ézéchiel 20:11-13, 18-20, Bible Martin FMAR)

Le signe entre Yahuwah et Son peuple est le respect de toute la Loi divine, qui comprend les fêtes annuelles. Il ne peut y avoir de séparation entre les 10 Commandements et les lois statutaires qui les expliquent. Ils sont tous la Loi divine. La croyance selon laquelle observer les fêtes annuelles déshonorerait et annulerait la mort de Yahushua à la croix est en contradiction avec le témoignage clair des Écritures, qui affirme à maintes reprises qu’elles doivent perdurer à jamais. Moïse, sous l'inspiration du Saint-Esprit, déclara avec force:

"Vous n'ajouterez rien à la parole que Je vous commande, et vous n'en retrancherez rien, afin de garder les commandements de [Yahuwah votre Elohim] lesquels Je vous commande de garder." (Deutéronome 4:2, NKJV traduction)

Diviser les jours d’adoration, en disant que le Sabbat hebdomadaire doit être observé, mais pas les fêtes annuelles, revient à retrancher de la Loi divine. Les Écritures combinent clairement les lois statutaires et les Commandements: les deux font partie intégrante de la Loi divine qui est perpétuellement en vigueur, pour tous les peuples, dans tous les temps.

"J'ai reconnu que tout ce que [Elohim] fait durera toujours, sans qu'on puisse ajouter ou enlever quoi que ce soit, et que [Elohim] agit de cette manière afin qu'on éprouve de la crainte devant Lui." (Ecclésiaste 3:14, S21)

silhouettes de personnes sautant de joie sur le sable au soleil couchantLe bonheur et la joie de tous les êtres créés est intimement lié à l'observation de la Loi divine. En tant que notre Père aimant, Yahuwah a donné Sa loi pour que Ses enfants soient en pleine santé et heureux.

"Ce sont donc ici les commandements, les statuts et les droits que [Yahuwah votre Elohim] m'a commandé de vous enseigner, afin que vous les fassiez . . . Afin que tu craignes [Yahuwah ton Elohim], en gardant durant tous les jours de ta vie, toi, et ton fils, et le fils de ton fils, tous ces statuts et ces commandements que je te prescris, et afin que tes jours soient prolongés. Tu les écouteras donc, ô Israël! et tu prendras garde de les faire, afin que tu prospères [afin que tu sois heureux, OST]" (Deutéronome 6:1-3, FMAR)

En tant que Créateur, Yahuwah a établi des lois qui sont pour le bien et le bonheur de toutes Ses créatures. La loi statutaire, qui explique en détails la loi des 10 Commandements, doit toujours être observée. Honore ton Créateur en L'adorant sur TOUS Ses temps fixés: les jours d'adoration hebdomadaires et annuels. Tiens-toi fermement pour la vérité et, par ton exemple d'obéissance, publie les louanges de ton Rédempteur.

"Ce sera la santé pour ton corps et de la moelle pour tes os." (Proverbes 3:6, KJV traduction)

"Je ferai mes délices de Tes commandements que j'aime. J'élèverai mes mains vers Tes commandements que j'aime, et je méditerai Tes statuts." (Psaume 119:47-48, KJV traduction)


Sur le même thème: