Print

La Marque de la Bête: Ce que c'est & Comment l'éviter!

Le grand cœur aimant de Yahuwah soupire après Ses enfants terrestres. Dans Sa sagesse et prescience infinies, Il a fourni un aperçu intriguant de l'avenir proche en utilisant des symboles. Ceux-ci sont donnés pour préparer Son peuple afin qu'aucun ne soit trompé durant les derniers jours de l'histoire de la terre. L'un des moins compris, mais des plus intrigants symboles utilisés dans la prophétie est la "marque de la bête."

“Et elle faisait que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, prenaient une marque en leur main droite, ou en leurs fronts; Et qu'aucun ne pouvait acheter, ni vendre, s'il n'avait la marque ou le nom de la bête, ou le nombre de son nom. Ici est la sagesse: que celui qui a de l'intelligence, compte le nombre de la bête; car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six.” (Apocalypse 13:16-18, FMAR)

Les terribles avertissements envers tous ceux qui reçoivent cette effroyable marque ont inspiré à la fois la peur et la spéculation dans beaucoup de cœurs.

“Si quelqu'un adore la bête et son image, et qu'il en prenne la marque sur son front, ou en sa main, Celui-là aussi boira du vin de la colère de [Yahuwah], du vin pur versé dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté de feu et de soufre devant les saints anges, et devant l'Agneau. Et la fumée de leur tourment montera aux siècles des siècles, et ceux-là n'auront nul repos ni jour ni nuit qui adorent la bête et son image, et quiconque prend la marque de son nom.” (Apocalypse 14:9-11, FMAR)

La Marque de la Bête; 666Il est largement enseigné que la marque de la bête sera une puce informatique, implantée sous la peau, par un gouvernement totalitaire cherchant à exercer un contrôle total sur ses citoyens. Certains ont supposé que la marque de la bête était liée aux code-barres ou même aux numéros de sécurité sociale utilisés aux États-Unis. En réalité, la marque de la bête est beaucoup plus large et plus menaçante que des code-barres, numéros de sécurité sociale ou puces électroniques implantées (RFID).

Il est impératif que tous aient une compréhension claire de ce que constitue la marque de la bête et comment éviter de la recevoir car tous ceux qui la reçoivent subiront la sentence divine de mort éternelle. Pour comprendre la marque de la bête, il est d'abord nécessaire de comprendre qui, ou quoi, est la bête. Les commentateurs bibliques s'accordent largement sur le fait que les bêtes sont des symboles prophétiques de pouvoirs politiques à l'échelle mondiale:

“Ces quatre grandes bêtes sont quatre Rois, qui s'élèveront sur la terre.” (Daniel 7:17, FMAR)

Cependant, toute puissance géopolitique n'est pas symbolisée dans l'Écriture par une bête. La prophécie se concentre sur les puissances qui ont combattu contre Yahuwah en la personne de Ses saints. Ainsi, la bête qui impose une "marque" est aussi une puissance mondiale qui fera la guerre au Royaume des Cieux juste avant le retour de Yahushua.

Comme présenté dans la série vidéo Les Bêtes d'Apocalypse 13, la première bête d'Apocalypse 13 symbolise la papauté qui pendant 1260 ans a régné sur la Chrétienté avec une poigne de fer.

La seconde bête d'Apocalypse 13 représente les États-Unis qui, selon la sûre parole prophétique, dans un proche avenir imposeront la "marque" d'une image de la première bête.

Apocalypse 13: Première Bête (Rome) et Seconde Bête (Etats-Unis)

La "marque" de la suprématie papale, de leur propre aveu, est le culte du Dimanche:

"Le Dimanche est notre marque d'autorité. . . ". (The Catholic Record, London, Ontario, 1er Septembre 1923)

Tous les combats dirigés contre le Royaume des Cieux ont toujours été centrés sur l'adoration. Dès le début, l'objectif permanent de Lucifer a été d'usurper l'adoration due au Créateur. L'Écriture rapporte ses plans vaniteux:

“Comment es-tu tombé du ciel, astre brillant (Lucifer), fils de l'aurore? Comment as-tu été abattu à terre, toi qui foulais les nations? Tu disais en ton coeur: Je monterai aux cieux, j'élèverai mon trône par-dessus les étoiles de [Elohim]; je siégerai sur la montagne de l'assemblée, aux régions lointaines de l'aquilon. Je monterai sur les hauteurs des nues, je serai semblable au Très-Haut.” (Esaïe 14:12-14, OST)

La marque de la bête concerne la question de l'adoration parce que la totalité de la grande controverse entre Yahuwah et Satan concerne l'adoration. Ceci est souligné par le fait que ceux qui subiront les sept derniers fléaux sont ceux qui auront reçu la marque de la bête et qui adoreront son image:

“Et j'entendis une grande voix venant du temple, qui disait aux sept anges: 'Allez et versez sur la terre les coupes de la colère de [Yahuwah].' Et le premier ange s'en alla, et versa sa coupe sur la terre; et les hommes qui avaient la marque de la bête, et ceux qui adoraient son image, furent frappés d'un ulcère malin et dangereux.” (Apocalypse 16:1, 2, OST)

Satan, dans sa tentative de voler l'adoration qui revient au Créateur seul, a uni le monde dans l'utilisation d'un calendrier solaire papal, fondé sur une méthode païenne de suivi du temps.

Satan, dans sa tentative de voler l'adoration qui revient au Créateur seul, a uni le monde dans l'utilisation d'un calendrier solaire papal, fondé sur une méthode païenne de suivi du temps. Sans le calendrier correct, il est impossible d'établir le jour correct d'adoration. Ainsi, tous ceux qui cherchent à adorer Yahuwah mais qui calculent leur jour de culte par un faux calendrier rendent, sans le savoir, en réalité hommage à l'ennemi de Yahuwah.

La marque de la bête est reçue quand une personne, en pleine connaissance de la vérité, se cramponne aux faux jours de culte comme plus confortables dans la société moderne plutôt que d'adorer le Créateur sur Son saint Sabbat, calculé par Sa méthode originelle de suivi du temps, le calendrier luni-solaire. Certains Sabbatariens du Samedi ont dénoncé le culte du Dimanche comme étant la marque de la bête. Il l'est. Tout comme l'est le culte du Samedi, ou aller à la mosquée le Vendredi. Tout effort pour rendre un culte sur un jour établi par Satan, donne l'honneur seulement à Satan.

C'est ainsi que la marque de la bête est reçue. Les jours saints de Yahuwah ne peuvent être trouvés par aucune méthode de contrefaçon de suivi du temps.

Calendrier Grégorien comparé au Calendrier Luni-Solaire; La Marque de la Bête est le Calendrier de contrefaçon de Rome

Que le calendrier Grégorien actuel soit universellement accepté et imposé, ou une future modification de celui-ci, la marque de la Papauté (la bête) est reçue quand quelqu'un ayant connaissance du vrai Sabbat se cramponne aux jours d'adoration calculés par les méthodes de contrefaçon de Satan pour la mesure du temps.

A partir des années 1920-1950, il y a eu une grande agitation pour une réforme du calendrier Grégorien. Au cours des dernières années, la proposition de réorganiser le calendrier a de nouveau été avancée. Que Satan impose la marque de la bête par le calendrier actuel ou sous une forme modifiée est sans importance. La marque de la bête est reçue quand les jours saints de Yahuwah sont ignorés ou calculés par toute méthode autre que le calendrier luni-solaire établi à la Création. Dans chaque culture et dans chaque pays, la méthode d'application de la marque pourra différer légèrement. Mais ce sera quelque chose qui oblige la conscience à se rebeller contre la loi de Yahuwah. Il est simpliste de penser qu'une puissance de domination mondiale n'aura qu'un seul moyen d'exercer un contrôle sur les cultures nombreuses et variées de la terre.

En opposition à la marque de la bête se dresse le sceau de Yahuwah.

“Puis je vis un autre ange qui montait du côté de l'orient, tenant le sceau du [Elohim] vivant, et il cria à grande voix aux quatre anges . . . en disant: Ne nuisez point à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu'à ce que nous ayons marqué d'un sceau le front des serviteurs de notre [Eloah].” (Apocalypse 7:2-3, OST)

Le sceau de Yahuwah est reçu quand une personne s'abandonne pleinement et entièrement à Son Créateur. Cette transformation du caractère se voit dans la volonté d'obéir à TOUTES les exigences de Yahuwah. Seuls ceux qui ont procédé à cet abandon d'eux-même recevront le sceau de Yahuwah qui les préservera de recevoir de la marque de la bête. L'Écriture exhorte tous: "Ayez en vous les sentiments qui étaient en [l'oint, Yahushua]." (Philippiens 2:5, LSG) L'esprit de Yahushua était un esprit d'abandon total à la volonté de Son Père. A Gethsémané, Il a prié: “Père, si Tu voulais éloigner cette coupe de moi! toutefois, que Ma volonté ne se fasse point, mais la Tienne.” (Luc 22:42, OST)

La marque de la bête et le sceau de Yahuwah contrastent totalement l'une et l'autre. L'une est un symbole de fidélité totale envers Satan et peut être reçue soit au front ou à la main, montrant que certains s'y conformeront par opportunisme. Le sceau de Yahuwah, par contre, est reçu uniquement au front, ce qui représente un abandon, une loyauté et une obéissance totales au Créateur. Ceux qui reçoivent le sceau de Yahuwah auront l'esprit de Yahushua entièrement formé en eux. Le sceau de Yahuwah est révélé dans l'obéissance à TOUTES Ses exigences, y compris l'adoration au septième jour de la semaine, calculé par Son calendrier luni-solaire originel.

Le calendrier est bien plus qu'une simple méthode de mesure du temps. Le calendrier luni-solaire de la Création fait partie intégrante de la Loi divine, car sans lui, il est impossible de calculer les jours Saints de Yahuwah. Tous ceux qui vivent dans l'obéissance à la loi divine et reçoivent le sceau de Yahuwah règleront leur vie selon le calendrier originel, en adorant leur Créateur à Ses temps nommés. Aucune méthode contrefaite de suivi du temps ne peut être utilisée pour déterminer les jours saints du Ciel. Par conséquent, tous ceux qui rendent un culte aux jours calculés par des systèmes de contrefaçon de suivi du temps, recevront la marque de la bête. La marque de la bête est reçue par quiconque rejette l'idée d'un abandon complet à Yahuwah et Lui refuse l'obéissance. C’est l’esprit de la rébellion,qui est la pensée de Satan entièrement formée dans l'être intérieur.

Tous ceux qui reçoivent le sceau de Yahuwah, seront préservés de la destruction à venir sur ceux qui reçoivent la marque de la bête.

Un homme debout sur un rocher en bord de mer les bras élevés vers le ciel“Et il appela l'homme vêtu de lin, qui portait une écritoire à sa ceinture. Et [Yahuwah] lui dit: Traverse la ville, Jérusalem, et met [le sceau de Yahuwah] sur le front des hommes qui gémissent et qui soupirent à cause de toutes les abominations qui s'y commettent.

Puis je l'entendis dire aux autres: Passez par la ville après lui, et frappez; que votre oeil n'épargne personne, et n'ayez point de compassion! Vieillards, jeunes gens, vierges, enfants et femmes, tuez-les tous jusqu'à extermination; mais n'approchez pas de quiconque portera [le sceau de Yahuwah], et commencez par Mon sanctuaire. Ils commencèrent donc par les anciens qui se tenaient devant le temple.” (Ezéchiel 9:3-6, NKJV traduction)

Il devrait être l'étude de toute personne désirant la vie éternelle de connaître les exigences de Yahuwah. S’il est vrai que le cœur est obstiné et veut s'accrocher au péché, il est tout aussi vrai qu’il y a un Sauveur désireux et capable de transformer même le plus dur des cœurs.

Aujourd'hui, tandis que la porte de grâce est encore ouverte, choisis d'abandonner ta volonté à Yahuwah et de Lui obéir, quel qu'en soit le coût. Il transformera merveilleusement l'esprit de quiconque vient à Lui dans la foi.

Une vie éternelle et des plaisirs au-delà de notre entendement attendent tous ceux qui reçoivent le sceau de Yahuwah et remportent la victoire sur la bête, son image, et sa marque:

“Je vis aussi comme une mer de verre mêlée de feu, et ceux qui avaient obtenu la victoire sur la bête, sur son image, sur sa marque, et sur le nombre de son nom, se tenant sur la mer qui était comme de verre, et ayant les harpes de Yahuwah, qui chantaient le Cantique de Moïse . . . et le Cantique de l'Agneau, en disant: que Tes oeuvres sont grandes et merveilleuses, ô Elohim Yahuwah Tout-Puissant! Tes voies sont justes et véritables, ô Roi des Saints!” (Apocalypse 15:2-3, FMAR)


Sur le même thème: